Forum en construction




 

 :: σ Pvénarios :: σ Postes Vacants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Violet Jennings

avatar
The Beast

TweenAδmin • Le Suprême

It's gonna be Between YOU and me.

Ven 25 Nov - 9:36


Violet N. Jennings

ft. Jesy Nelson
©adhilar

PROMIX

NOM: Jennings
PRÉNOMS: Violet Naomi
ÂGE: 26 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 14 juin 1990, Romford, Royaume Uni
NATIONALITÉ: Britannique
ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle
MÉTIER: Réceptionniste / Guide touristique. Elle fait partie de l'équipe de réceptionnistes travaillant à l'accueil du Centre des Surnaturels. A l'occasion, elle faisait également visiter la ville aux visiteurs.
SITUATION FINANCIÈRE: Moyenne. Elle gagne bien sa vie avec son travail mais ce n'est pas la grande richesse non plus.



Let's get weird

Huuumm... comment vous expliquez ? Violet était une personne... à part entière. Ce n'est pas encore assez clair hein? Je sais, c'est parce que je cherche les mots. Pour faire court, Violet c'est le genre de femme qu'on ne peut décrire avec des mots. C'est simple, on a l'impression que tous les qualificatifs du monde peuvent lui coller. Drôle? Oui. Amusante? Certainement. Sérieuse? Inévitablement. Casse-pied? A coup sûr. Adorable? Sans aucun doute. Possessive? Mille fois oui. Libertine? Encore plus.
Voyez-vous où je veux en venir? Violet, c'est un arc-en-ciel dont chaque couleur est un aspect de sa personnalité.

En un mot, on pouvait dire qu'elle était imprévisible. Elle pouvait vous gifler aujourd'hui si vous lui annoncez une nouvelle et vous embrassez demain si vous lui annoncez la même nouvelle. On ne savait jamais sur quel pied danser avec elle et pour certaines personnes, c'était assez dérangeant. Mais même s'il lui arrivait encore de réagir différemment face à une même situation, Violet cherchait de plus en plus à se stabiliser. Non pas qu'elle essayait de renier sa propre personnalité, loin de là, elle voulait juste se trouver. Définir certains points de sa vie (comme quelle était sa couleur préférée par exemple), savoir qui elle était réellement. Le fait d'approcher de la trentaine n'était peut-être pas tout à fait étranger à ce besoin pressant.

Luminescence

Luminescence. ça vous évoque quoi quand vous lisez ça? Ok, ok, ne partez pas dans un délire sans queue ni tête, revenez vers moi que je vous dise tout.

Son pouvoir, c'était de briller. Ouaip, briller. Littéralement quoi. Vous savez, un peu comme ce délire de Twilight où les vampires brillent au soleil? Eh bien, c'était ça en quelque sorte. Sauf que elle, elle n'avait pas besoin de la planète solaire, elle avait juste besoin d'un peu de concentration... enfin à priori. Pour mieux décrire, elle avait comme une peau transparente en dessous duquel se cachait une lampe torche. Et dès qu'on le lui demandait, ou pas, celui-ci s'allumait à travers Violet. Elle devenait alors un véritable lampadaire humain qui irradiait vraiment, mais alors vraiment fort.

Le pouvoir de Violet se manifestait de façon assez imprévisible, un peu comme son propriétaire en fait. Elle avait toujours pensé que c'étaient ses émotions qui déclenchaient l'allumage. Mais il lui était déjà arrivé plusieurs fois de se mettre en colère et de ne pas avoir pu allumer même le petit doigt. A l'inverse, parfois elle pouvait allumer sa paume de manière tout à fait naturelle.

Comme vous l'aurez compris, Violet ne maîtrisait même pas un tout petit peu son pouvoir. Il faut croire que ce dernier n'était pas non plus des plus faciles à dompter. En effet, Violet ne pouvait pas choisir quand s'allumer et quand s'éteindre. La plupart du temps, ça fonctionnait sur adrénaline, sur excitation, sur fortes émotions et que ne sais-je encore. Parfois, elle arrivait juste à allumer une partie de son corps, comme la paume, un doigt, ses cheveux ou un sein. Elle n'avait réussi à irradier de la tête au pied qu'une seule fois, de façon tout à fait inconsciente. Depuis, elle avait réessayé plusieurs fois sans succès. Un pouvoir capricieux en somme.

Capricieux oui, mais dangereux tout autant. Vous le savez, qui dit lumière dit chaleur. Eh bien, c'était ça le truc. Violet était une source inépuisable de chaleur. Il pouvait neiger l'Himalaya dehors, Violet n'avait jamais froid. Puisque son pouvoir ne fonctionnait pas sur l'énergie solaire, elle était à l'abri de contraintes liées à la disparition de l'astre.
Autre fait important, il était absolument interdit de la toucher quand elle était allumée. Même si une seule partie de son corps irradiait, Violet devenait Brûlante avec un grand B. Touchez la et vous vous en mordrez les doigts. Je vous assure, il vous faudra un pansement et plusieurs jours de suivi médical.

Violet avait suivi plusieurs séminaires de Jordan Collier sur les pouvoirs et leurs croissances. Elle savait que plus le temps passerait, plus son pouvoir grandirait. Et elle avait peur des conséquences qui s'en suivrait. La lumière utiliserait-elle son énergie? Sa température corporelle grimperait-elle encore plus au point qu'elle ne puisse plus vivre dans son propre corps? Deviendrait-elle un danger pour la société? Tant de questions qui la tourmentaient et l'empêchaient de profiter à fond d'un magnifique pouvoir qu'elle n'avait pourtant pas demander à la base.

My story

Naissance: sa famille ne faisait partie d'aucune noblesse. Elle naquit un 14 Juin, dans la majestueuse demeure de ses parents, comme le voulait la tradition familiale. Son père n'était pas là; ambassadeur respecté de son pays, il était toujours entre deux avions. Sa mère choisit de l'appeler Violet, son prénom préféré depuis qu'elle avait l'âge de 6 ans. Son père l'appela Naomi, le prénom du premier ministre avec qui il était en rendez-vous quand on l'appela pour lui annoncer la nouvelle. C'est ainsi que Violet Naomi Jennings vit le jour; entourée d'amour et d'affection.

Enfance: au choix

Adolescence: l'adolescence fut, comme pour beaucoup d'autres filles de son âge, une période difficile. Elle avait très vite grandi ce qui faisait qu'à 15 ans, elle ressemblait à une fille de 18. Le fait d'être grosse avec pas mal de rondeurs ne jouaient pas non plus en sa faveur. Au lycée, elle était appelée "la vieille", un surnom qui l'avait beaucoup marqué. Elle n'avait quasiment pas d'amies et encore moins de copains. Au tout début, elle fut soumise aux critiques et détestait sa vie. Mais petit à petit, elle apprit à se défendre et à tenir tête à ses agresseurs. Elle devint même très violente et agressive en son genre, de tel sorte que désormais, nul n'osait se moquer d'elle en face. Dans la même période, elle découvrit le style gothique et l'adopta à bras le corps. Les maquillages dark, les piercings, les coupes de cheveux dingos, les teintes tricolores, les clous, les croix et les têtes de morts, elle en fit son affaire. Elle savait qu'elle craignait, que ça ce n'était pas elle; mais elle savait aussi qu'elle n'avait pas le choix si elle voulait qu'on lui foute la paix. Elle rompit le contact avec sa famille, persuadée qu'ils ne comprendraient pas ce qui lui arrivait. Mais c'était sans compter sur l'inquiétude de sa mère qui débarqua un jour à New-York sans crier gare. Elle ne reconnut plus sa fille. Pendant plusieurs semaines, la discussion fut impossible entre les deux femmes. Il fallu beaucoup de patience et d'ingéniosité de la part de la mère pour comprendre pourquoi son petit lapin agissait ainsi. Quand elle rassembla enfin les pièces du puzzle, elle comprit que ce n'était qu'une phase. ça passerait.

Adulte: après l'obtention de son diplôme, Violet décida de rentrer en Grande-Bretagne pour quelques temps. Elle avait besoin d'une pause, elle avait besoin de se ressourcer. Revoir sa grande famille lui fit beaucoup de bien. Grâce aux repas sains et équilibrés de Mme Pennington et aux nombreuses séances de sport que lui imposa sa cousine Délia, elle perdit énormément de poids. Elle ne devient pas un balai pour autant, non, elle adorait ses rondeurs et comptait bien les garder. Elle dit adieu au gothique et revint à un style vestimentaire plus classique mais qui envoyait toujours le pâté. Elle devint une magnifique jeune rousse, sexy et époustouflante qui ferait tomber un homme en syncope rien qu'en le regardant. Au bout de 7 mois, elle était méconnaissable. Après cette ressource  de tonnerre, elle reprit le chemin des USA, bien décidée à tout recommencer.  
C'est là qu'elle se rendit compte que celui qui avait dit que seule la beauté intérieure compte était une vrai andouille. C'était surprenant combien la vie devenait facile et marrante quand on avait un physique agréable. Ses années de fac furent totalement différentes de celles du lycée. Maintenant, elle avait des amies, elle était invitée aux soirées, elle se faisait remarquer positivement par les profs, elle avait tous les mecs qu'elle désirait... elle était populaire. Et damne, ça faisait du bien.

Prise de promixine: elle n'avait absolument rien contre les Surnaturels. Au contraire, parmi les rares qui s'aventuraient à l'université, elle en comptait plusieurs dans son cercle d'amis. Cependant, elle n'avait jamais voulu faire partir des leurs. Elle aimait être humaine et comptait bien le rester. Comment a-t-elle échoué dans le rang des Promix dans ce cas? Eh bien... elle aurait adoré vous raconter l'histoire... si elle s'en souvenait. Eh oui les gens, Violet n'avait absolument aucune idée de comment la promixine avait échoué dans ses veines. Après des calculs, elle pensait qu'elle avait été drogué à cette fameuse fête d'anniversaire de Nesly Parker, l'une des fêtes les plus chaudes auxquelles elle avait jamais participé. Elle ne se souvenait que d'une partie de la soirée, le reste c'était le trou noir. Elle se souvenait seulement s'être réveillée dans son dortoir, le lendemain matin à 14 H, avec une sale migraine, l'orteil de sa colocataire dans sa bouche et un faux tatouage sur le bras: "Hello, petite surnaturelle♥".  Hailey, sa colocataire, affirmait être rentrée aux environs de 4 H et que Violet était déjà là, couchée sur le sol. Violet elle ne se souvenait pas de comment elle avait atterri là. Et elle n'avait pas fait plus attention que ça au faux-tatouage sur son bras; sûrement une blague, s'était-elle dit. Eh bien non. 68 heures après ce fameux réveil, Violet se réveilla en pleine nuit, prise d'un étrange malaise. Elle ne savait pas trop ce qui lui arrivait, se recoucha essaya de se rendormir en vain. Elle était brûlante, anormalement brûlante. Un cachet d'aspirine? Aucun effet. On dirait même que sa température avait augmenté. Et si on enlevait ce maudit pyjama? C'est dans cette action frénétique que Violet remarqua une chose incroyable: son index gauche brillait. Il était... allumé. On aurait dit qu'il y avait une ampoule à l'intérieur. Et avant même de comprendre ce qui lui arrivait, Violet se rendit compte que son corps entier brillait de mille feux. C'était comme si on avait emmagasiné tous les lampadaires de NY dans sa chambre, tellement la lumière était forte. Mais qu'est-ce que...? Et enfin elle comprit. Oh putain, j'ai été promixiné.

Après: quand Violet assimila tout ce qui lui arrivait (et elle eut beaucoup de mal à l'accepter), elle prit quelques décisions. D'abord et avant tout, plus de fac. Elle refusait d'évoluer au milieu de gens qui étaient capable d'infliger ça à leur semblable. Et puis de toutes les façons, il ne lui restait plus qu'un mois avant d'obtenir son diplôme; elle avait déjà appris l'essentiel. Ensuite, elle continuerait à mentir à ses parents. Il était hors de question qu'ils apprennent qu'elle était devenue une sorte de lampe ambulante. Ce n'était pas se nouvelle nature en elle même qui les énerveraient, c'était comment elle en était arrivée là. Son père en ferait une crise cardiaque. Pour finir, le mieux à faire était de se faire recenser et entrer au Beast Side. Ce n'est que là-bas qu'elle apprendrait à s'accepter et à contrôler son pouvoir. Après un recensement des plus mémorables, elle entra dans la ville des Surnaturels, s'installa au Centre et décrocha un boulot de réceptionniste du Centre et guide touristique à l'occasion. Elle se fit des amis, des ennemis et également des prétendants dont le beau Louis qu'elle vénérait en secret. Quand la ville fut bloquée, elle sut qu'il fallait maintenant dire toute la vérité à ses parents avant que les choses ne se dégradent. Oui... demain. Ou  plutôt après. Quand elle aura enfin recouvré la mémoire et mit un nom sur le salopard qui l'avait promixiné.

Louis
Mercier
It sucks.

Ils se sont rencontrés par hasard au cinéma et ont découvert qu'ils se passionnaient pour le même film. Louis l'a raccompagné chez elle et elle l'a embrassé sur un coup de tête. Mais il l'avait repoussée. Mortifiée, elle avait fui. Depuis, elle l'évite et cherche à se convaincre qu'elle n'est pas attirée par lui.



Olivia
Curtis
Best Friend

Pourtant au début c'était pas gagné. Violet venait de débarquer dans la ville et c'était à Olivia de la conduire à son appart au Centre des Surnaturels. Mais quelqu'un bouscula Violet qui tomba. L'émotion aidant, cette dernière alluma inconsciemment sa paume. Dans la foulée, Olivia se précipita pour lui prendre la main et l'aider à se relever mais elle se brûla vivement. Violet commença à s'excuser mais Olivia ne voulu rien entendre et le tout partit en c***lles. La dispute aurait pu dégénérer si la douleur n'avait pas obligée Olivia à se rendre incessamment aux urgences. Quelques jours plus tard, la jeune femme revint s'excuser auprès d'elle. Ce fut le début d'une belle amitié.



Noah
Jones
Missed brother.

Elle est amie avec sa mère donc forcément elle fréquente le jeune homme. Ils s'entendent très bien, elle lui rappelle un peu l'un de ses cousins au pays. Elle est un peu sa confidente, celle à qui il raconte ce qu'il ne pouvait raconter ni à sa mère ni à ses amis. Elle aime l'estime qu'il lui porte et se débrouille toujours pour lui donner de bons conseils. Elle le considère comme son frère.



Angelina
Jones
Friend and colleague.

Elles travaillent toutes deux au Centre et ont développé une amitié. Violet va dîner chez Angelina de temps à autre. Elle aime écouter son amie parler de ses histoires de cœur.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Trophée William Jennings
» Trophée William M. Jennings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum en construction :: σ Pvénarios :: σ Postes Vacants-
Sauter vers: