Forum en construction




 

 :: σ Pvénarios :: σ Postes Vacants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kevin Hayes

avatar
The Beast

TweenAδmin • Le Suprême

It's gonna be Between YOU and me.

Sam 26 Nov - 15:57


Kevin W. Hayes

ft. Connor Paolo
©adhilar

PROMIX

NOM: Hayes
PRÉNOMS: Kevin Walt
ÂGE: 24 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 11 Juillet 1992, Californie, USA.
NATIONALITÉ: Américaine
ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuel
MÉTIER: Informaticien - Concepteur d'appareil/d'application. Il possède une boutique en ville.
SITUATION FINANCIÈRE: Aisée.



Cuz baby you're a firework.

Kevin, c'est tout d'abord notre surdoué de service. Quand il s'agit de parler physique, informatique et tout ce qui est compliqué et incompréhensible, allez le voir. Il est doté d'une extrême intelligence et a une culture générale que presque Google lui envierait. Façon de parler mais bon, vous avez compris l'idée. Même en étant une superbe qualité, ce trait de sa personnalité peut rapidement devenir un véritable défaut. Oui, parce que quand vous posez une simple question genre "Quelle heure il fait ?" et qu'on se met à vous faire un cours sur comment les premières montres ont été créées, ça craint. Mais Kevin a appris depuis belle lurette que ses connaissances pouvaient se révéler barbantes pour "le commun des mortels" alors il avait appris à se taire, ou du moins à les déballer d'une manière un peu plus intéressantes.

Kevin, c'est ensuite un gars très imbu de lui-même, un peu narcissique sur les bords, faut l'avouer. Il a une très haute estime de sa personne. Il se croit plus intelligent que tout le monde et il l'est, a conscience de sa belle gueule et de ses potentialités. Du coup, c'est lui, encore lui et toujours lui. Mais pour sa défense, il ne le fait pas vraiment exprès, le pauvre. C'est juste sa manière de paraître "cool" et de se faire accepter par la société, vu qu'en général, les geeks n'ont pas toujours la vie facile.

Kevin, c'est aussi quelqu'un de très impulsif. Pour lui, action avant réflexion. On pensera aux conséquences plus tard, pour l'instant il faut d'abord agir. C'est une qualité mais aussi un défaut qui le met souvent dans des situations inconfortables. Mais les bonnes choses lui arrivent comme ça aussi et c'est pour ça qu'il ne regrette jamais rien. Le monde est trop court pour se morfondre dans les "Si je savais".

Kevin, c'est enfin quelqu'un de très ouvert, très drôle et très gentil. Nul en matière de drague, fidèle en amour et en amitié, même si parfois il a tendance à faire passer ses intérêts en premier. C'est une personne adorable. Il aime faire son intéressant, il aime qu'on le remarque. On a souvent un peu de mal à s'adapter à lui mais dès que c'est fait, on ne regrette pas un seul instant de l'avoir connu.

Électromagnétisme

Kevin, c'est notre as d'électricité et d'appareils en tout genre. Un pouvoir assez compliqué mais on va essayer de l'expliquer un peu.

Il peut, par la pensée, contrôler les appareils électriques (ou électroniques, s'il y a une différence xD). Que ce soit votre téléphone, votre TV, votre réfrigérateur et même le petit réveil à côté de votre lit, rien n'est épargné. Il peut allumer une lumière rien qu'en la regardant, foutre complètement en l'air le système de votre ordinateur ou encore désactiver votre système de sécurité en deux temps trois mouvements. Et on doit dire qu'il y prend un malin plaisir d'ailleurs.

En réalité, le pouvoir de Kevin fonctionne grâce aux ondes électromagnétiques émises par ces appareils. En s'emparant de ces ondes, Kevin peut les modifier, les rediriger, les supprimer, étendre leurs portées ou même en générer d'autres. Il les ressent, comme s'ils étaient dans sa tête, comme s'ils faisaient partie de lui. Et ce n'est pas toujours aussi cool que ça en l'air.

Grâce à ses connaissances antérieures en matière d'informatique et de physique, Kevin est parvenu à comprendre assez rapidement son pouvoir et son fonctionnement. Mais il est encore loin de le maîtriser réellement. En effet, s'il lui est assez facile d'éteindre ou d'allumer un appareil ou une lampe par la pensée, il a encore beaucoup de mal avec les systèmes plus sécurisés et complexes comme celui d'un distributeur automatique de banque. Plus le système est corsé et plus les ondes sont complexes ce qui signifie plus de concentration et d'utilisation de son cerveau. Ce qui n'est pas toujours la joie parce que dès qu'il force un peu, le pauvre est pris d'une migraine atroce capable de le clouer au lit durant des jours.

Notons que la distance aussi joue beaucoup sur sa capacité. Dans un rayon de 100 m, ça peut encore aller mais dès que ça quitte ce champ, Kevin n'a plus aucun contrôle sur les appareils. Quand il est fatigué ou en proie à une forte émotions, on peut noter des accidents tels que des lampes qui se cassent ou des appareils qui explosent.

Sa dernière lubie en date est de pouvoir communiquer avec les appareils. Il leur parle et ils lui répondent, à travers les ondes. Il voudrait que ça se fasse plutôt en conversation "humaine réelle" mais pour le moment, c'est pas encore gagné !

My story

Naissance: au choix

Enfance: on devina assez tôt que Kevin n'était pas un enfant comme les autres. Son QI plus qu'élevé se manifesta dès le bas-âge à tel point qu'à 8 ans, il était déjà au collège. Comme tout geek digne de ce nom, il était la proie des moqueries d'autrui, n'avait pas d'amis, n'aimait pas le sport et ne vivait que pour ses études. Lorsque ses parents se rendirent compte que son intelligence lui pourrissait la vie, ils décidèrent de ne plus lui sauter de classe. Une décision sur laquelle le petit n'était pas d'accord, lui qui avait pour but de décrocher son diplôme universitaire à 14 ans. Au lieu de l'aider, cette décision le rendit encore plus malheureux et solitaire.

Adolescence: tout changea lorsque Kevin tomba amoureux pour la première fois. Il avait 14 ans, elle s'appelait Kelly, était nouvelle et était bien plus grande qu'elle. Mais elle était tellement belle qu'il ne voyait aucun de ces problèmes. Tout ce qu'il espérait c'était pouvoir l'inviter au bal de promo de fin d'année, dans un an. Kelly était très sociable et avait pas mal d'amies, ce n'était donc pas facile de l'approcher, geek qu'il était. C'est donc pour cela qu'il décida de laisser enfin tomber cette étiquette qui lui collait à la peau. Lui aussi allait devenir un garçon populaire. Il allait lui aussi devenir beau et craquant. Adieu les grosses lunettes médicales, les gros sacs à dos et les centaines d'heures passées à la bibliothèque. Il commença à faire du sport, à prendre des poids, à se couper les cheveux façon branchée. Lentilles et sac en bandoulière, jargon et chaussures non lacées, tout y passa. Il réussit à entrer dans le club de soccer et à devenir "le petit geek" préféré du public. Il eut donc une vraie bande d'amis et commença à peu à peu se faire connaître. Pour pousser le bouchon, il se décida même à être "moins intelligent". Mais au premier A- qu'il décrocha (sa note la plus basse de toute son histoire scolaire), il pleura à chaudes larmes et décréta qu'aucune fille ne valait ça. Kevin devint donc un gars cool et populaire. Mais il n'avait toujours pas le courage d'inviter la fille de ses rêves au bal. Il flirta avec certaines, eut un semblant de baiser et alla même jusqu'aux câlins. Mais Kelly était toujours inaccessible. Il ne l'invita jamais. Mais le soir du bal, prit d'une furieuse volonté mêlée d'une certaine rage, il alla à la fête, interrompit la danse de Kelly et son cavalier et l'embrassa passionnément. Et elle lui rendit son baiser. Même si après il hérita d'un beau crochet droit et se retrouva aux urgences, il estimait encore aujourd'hui, que ce fut la plus belle soirée de sa vie. Il décrocha son diplôme et entra à l'université à 16 ans.

Prise de promixine: depuis qu'il en a entendu parler (il avait 14 ans), Kevin savait que dès qu'il atteindra la maturité, il prendrait de la promixine. Il l'aurait fait beaucoup plus tôt si la loi et ses parents ne l'interdisaient pas. Il était absolument fasciné par cette histoire de pouvoir surnaturel, tellement qu'il en oubliait qu'il y avait 50% de probabilité qu'il meurt en s'injectant le fameux neurotransmetteur. On s'en foutait. De toutes les façons, tout humain a 100% de chances de mourir un jour, que ce soit aujourd'hui ou dans 10 ans. Ce n'était absolument pas un détail à prendre en compte. C'est donc tout naturellement que le lendemain de son seizième anniversaire, il se dirigea dans une pharmacie pour acheter sa dose. Il se l'injecta sans arrières-pensées avant même de redémarrer la voiture pour le retour. Pour plus de précautions, il décida quand même de rentrer à la maison pour les 72H d'attente. S'il devait mourir, il préférait que ce soit dans son lit de toujours plutôt que dans une vulgaire chambre d'université. Il était dans sa chambre, en proie à une violente migraine. C'était comme si son cerveau cognait dans sa tête. Il ne savait pas où se mettre. Une violente douleur lui traversa les neurones. Il hurla. Soudain, tous les appareils de la maison se mirent en marche. Les téléphones, les appareils électroménagers, les télévisions, les réveils, tout ça se déclencha en même temps. Même les lampes s'allumaient et s'éteignaient frénétiquement. Une véritable cacophonie. Kevin étai médusé. Une chance que ses parents n'aient pas été à la maison ce soir-là. Une minute plus tard, tous les bruits cessèrent et tout revint normal. Sa migraine avait disparu. Kevin se rendit au salon et s'appliqua sur la télévision. Après plusieurs minutes d'intenses concentrations, il réussit à l'allumer par la pensée. Le jeune homme sauta au plafond. Il avait décroché le jackpot.

Adulte: à 24 ans, il avait déjà décroché son master et travaillait dans une grosse boîte d'informatique. Il gagnait grassement sa vie et était même assez reconnu dans son milieu pour son intelligence hors-normes et sa rapidité à résoudre des problèmes informatiques épineux. Pourtant, il plaqua tout et mit cap sur Seattle à l'ouverture du Beast Side. Une nouvelle aventure commençait. Il était un Surnaturel et il était hors de question qu'il rate ça.

Alek
Nichols
Roommate and best-friend.

Au début il ne comprit pas pourquoi quelqu'un qui était aussi pété de tunes voulait partager son superbe appartement. Mais ensuite il se rendit compte qu'à cause de son pouvoir, Alek n'avait pas énormément d'amis. Il voulait simplement quelqu'un avec qui s'entendre. Kevin qui n'avait pas du tout peur de cette paralysie se promit d'être un bon ami pour lui. De toutes les façons, lui non plus ne se faisait pas des amis à tous les détours de chemin. Au début, la cohabitation fut difficile. Mais aujourd'hui, ils sont inséparables l'un l'autre.



Lira
Gonzáles
Friends of my friend are my ennemy.

Ils ne se supportaient pas du tout. Ou plutôt, il ne le supportait pas. Comment Alek pouvait être ami avec quelqu'un d'aussi ennuyeuse ? Ils ne pouvaient pas se voir sans se lancer des remarques désobligeantes. Et depuis qu'Alek leur a dit qu'ils se chamaillaient comme deux contraires attirés l'un par l'autre, il avait l'impression de la détester encore plus. Il en était quasi persuadé...



Noah
Jones
Great minds meet.

La mère de Noah avait demandé à Kevin de passer régler son ordinateur qui plantait depuis des jours. Kevin avait vu Noah qui planchait sur un exercice de physique. Le jeune homme le faisait mal (d'après Kevin) et il ne put s'empêcher de le lui dire. Ce fut le début de deux heures de discussions ardues et calculs interminables où chacun voulait prouver qu'il était plus intelligent et que sa théorie était la bonne. Finalement, il se trouva que les deux avaient raison, ils avaient pris des chemins différents pour arriver à la même conclusion. Ce fut la naissance d'une belle amitié mêlée de rivalité.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Kevin Denil [En Cour]
» Bonne Fete Kevin !
» Big Show Vs Kevin Nash
» Kevin Fischer
» Polémiques au sujet de Kevin Owens WWE Universal Champion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum en construction :: σ Pvénarios :: σ Postes Vacants-
Sauter vers: