Forum en construction




 

 :: σ Pvénarios :: σ Postes Vacants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lira Gonzáles & Sol

avatar
The Beast

TweenAδmin • Le Suprême

It's gonna be Between YOU and me.

Dim 27 Nov - 1:27


Lira A. Gonzáles

ft. Selena Gomez
©.Cranberry

Originelle

NOM: Gonzáles
PRÉNOMS: Carolira (Lira) Alejandra
ÂGE: 23 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 22 Juillet 1993, Porto Alegre, Brésil
NATIONALITÉ: Brésilienne
ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle
ÉTUDES:  Études d'architecte avant disparition - Études de médecine actuellement.
SITUATION FINANCIÈRE: Moyenne
PRÉCISIONS: Elle a des origines mexicaines de par son père. Elle parle proprement le portugais. Elle n'avait jamais mis les pieds aux USA avant la Grande Réapparition. Même sans diplômes, elle travaille au Centre Médical où elle s'occupe spécialement des cas d'accidents surnaturels.

Panthère noire

©adhilar

Sol

Sol, son panthère noir. Son nom signifiait littéralement soleil, en portugais. Elle l'avait nommé ainsi en contradiction avec sa peau toute noire. Le dæmon n'aimait pas vraiment ce nom qu'il trouvait trop simple. Il aurait aimé avoir un nom de mâle qui déchire. Mais bon, fazer o quê. Il était très difficile de dire non à Lira quand elle vous demandait quelque chose en faisant cette irrésistible moue de bébé.

Comme tout félin qui se respecte, Sol était orgueilleux et fier. Il aimait intimider, faire peur, inspirer crainte et respect. Quand il se trouvait en présence d'autres félins, il se prenait tellement la tête qu'on pouvait la voir grossir à vue d'œil.

Dans la vie de tous les jours, Sol est plutôt du genre calme et observateur. Il était d'un naturel très méfiant et se liait difficilement d'amitié avec les autres, que ce soit Dæmons ou humains. Même Lira avait eu du mal à le "dompter". Quand il ne fait pas son difficile, il se révèle être un compagnon assez charmant.

Lira et Sol avait un lien plutôt libre. Même s'ils adoraient s'embêter et se chamailler comme deux diables, ils essayaient de se laisser l'un l'autre un peu de liberté. Sol évitait donc d'être sur-protecteur envers son humaine et n'intervenait dans ses relations que lorsqu'il le jugeait nécessaire. Mais si vous preniez cela comme une invitation à faire du mal à sa moitié, il vous le fera regretter et de façon très cruelle.

« You're metaphorical gin and juice. »

Lira, c'est la douceur incarnée. C'est le bol d'air frais dont vous avez besoin matin, midi et soir. Il était impossible de ne pas tomber sous son charme. Elle avait un de ces sourires contagieux qui font inévitablement fondre.

Avec son visage de bébé ange descendu du ciel, elle était d'une beauté captivante. Tout chez elle respirait le naturel et la simplicité. Sa gentillesse n'avait pas de limite, sa douceur était comme un baume miraculeux pour ceux qui y sont exposés.

C'était une femme loyale et fidèle. Ses amies pouvaient se vanter de l'avoir. Toujours disposée à aider, elle ne rechignait jamais à rendre service à un ami ou même à un inconnu. Sensible et généreuse, il n'était pas rare de la voir envoyer tout son salaire à une œuvre caritative et à faire des heures supplémentaires ensuite pour pouvoir payer ses factures. Oui, elle avait ce brin de folie et d'impulsivité qui lui jouaient parfois des tours.

Mais malgré ses airs d'enfant, c'était une personne forte, courageuse et surtout très indépendante. Elle ne baissait jamais les bras et se décarcassait toujours pour atteindre ses objectifs. Légèrement timide, elle était bien heureuse d'avoir Sol à ses côtés pour faire le premier pas ou la pousser à le faire. De toutes les façons, quelle différence que ce soit lui ou elle puisqu'il était censé être son âme?

ANNULATION

Pas terrible comme nom de pouvoir mais ne vous arrêtez pas à ce détail.

Le pouvoir de Lira lui permettait d'annuler les effets des pouvoirs des autres Surnaturels. Il s'agissait d'annuler les effets et non le pouvoir en lui même. En termes plus clairs, elle annulait les sorts. Par exemple, elle pouvait redonner ses souvenirs à quelqu'un qui a été victime d'un sort d'altération de mémoire. Ou vous redonner le contrôle de votre esprit quand Gail s'amusait à vous embrouiller la tête. Lira était donc comme une guérisseuse de sorts.

C'était un magnifique pouvoir qui, compte tenu des innombrables accidents qui survenaient à causes de pouvoirs incontrôlés, était absolument indispensable dans une ville comme le Beast Side. Mais comme on pouvait s'y attendre, ce don venait avec des conséquences non négligeables.

Déjà, il n'était pas une science absolue. Quand elle s'attaquait à l'annulation d'un sort, rien ne certifiait qu'elle pouvait y arriver totalement, ni même d'un coup. Plus le sort était puissant, plus il était difficile de l'annuler. De plus, elle n'arrivait à agir que sur les pouvoirs qui touchaient des cibles. Elle ne savait pas encore comment s'y prendre avec les pouvoirs libres comme la téléportation ou la télékinésie par exemple.

Autre conséquence notable, Lira fonctionnait comme un inhibiteur lors de l'utilisation de son don. Lorsqu'elle annulait un sort, elle utilisait une certaine quantité d'énergie qui était puisée directement dans le pouvoir de l'ensorceleur. Par exemple, en voulant annuler un sort de X, Lira utilisait, non pas sa propre énergie mais celle de X lui-même. On guérit le mal par le mal, voyez vous. Plus Lira vous puise de l'énergie, plus elle inhibe votre pouvoir. Cette inhibition se traduit par la perte partielle ou totale de votre don. Il ne fonctionnera plus comme il devait. L'effet de l'inhibiteur disparaît chroniquement au fil des jours jusqu'à ce que vous récupérez totalement votre capacité.

A cause de ce détail pas très sympa, Lira utilisait son pouvoir avec précaution et modération. Il fallait avant tout décider si le cas était important, s'il nécessitait réellement son intervention et surtout si l'ensorceleur était prêt à subir les conséquences de l'inhibition. Dans la majorité des cas, elle laissait le docteur Birkhoff décider.

My story

Naissance: au choix

Enfance: choyée et aimée, elle eut une enfance tout ce qu'il y a de plus normale. Malgré leur situation financière assez précaire, les parents de Lira se tuèrent au travail pour que leurs enfants ne manquent de rien. Elle ne s'entendait pas très bien avec son grand-frère qui passait son temps à l'insulter ou à se moquer d'elle. En grandissant, Lira apprit à ne pas faire attention à lui. Elle savait qu'au fond il l'aimait et ferait n'importe quoi pour elle.

Adolescence: Lira n'accueillit pas les premiers changements de son corps à bras ouverts. Elle ne fut pas du tout excitée à l'idée de grandir, au contraire, cela la terrorisait. Lors de ses premières menstrues, elle resta dans sa chambre à pleurer durant des jours. Mais une fois les premières craintes passées, elle apprit à accepter sa nouvelle elle. Elle passa de merveilleuses années de lycée et fut la mascotte de l'équipe de foot durant 4 années consécutives. Sa beauté enfantine fit des ravages au niveau de la gent masculine. Lira craqua pour un footballeur, le rebelle du lycée comme on le surnommait. Elle l'aimait et croyait qu'il l'aimait aussi. Mais il rompit avec elle après quelques mois de relation en prétextant que ses parents n'acceptaient pas qu'il sorte avec une fille de sa classe sociale. Après cette cuisante déception, elle ne voulut plus jamais se lancer dans une relation. A tout ceux qui la draguaient, elle n'avait qu'une réponse: "Merci, mais je ne suis pas intéressée". Cette expérience lui avait fait comprendre combien il était important qu'elle réussisse sa vie, qu'elle soit quelque chose demain.

Adulte: Lira réussit à décrocher une bourse pour faire des études d'architecture à l'Université Fédérale de São Paulo. Elle aurait aimé faire une école privée mais elle n'en avait pas les moyens. En parallèle à ses cours, elle décrocha un boulot de serveuse dans un bar. Quand elle le pouvait, elle faisait également du baby-sitting ou d'autres petits jobs dans le style. Cela lui permit d'acquérir totalement son indépendance et de ne plus tendre la main à ses parents. Quand cupidon décida de la flécher à nouveau, ce fut de Pedro, l'un de ses profs que Lira tomba amoureuse. Il était de 8 ans son aînée mais qui s'importait de ce détail? Il était sexy et ils étaient heureux et s'était tout ce qui comptait. Enfin, heureux comme ils pouvaient l'être à cause de la relation secrète qu'ils menaient. Lorsqu'elle tomba enceinte par accident, ce fut très difficile pour leur relation. Après des semaines de disputes et d'insomnies, ils décidèrent de garder le bébé et de s'installer ensemble. Le futur papa devait démissionner et enseigner dans une autre université. Mais tout ces plans tombèrent à l'eau quand Lira fit une fausse couche trois mois plus tard. Un coup dur. Elle décida de prendre une pause, aussi bien dans sa relation que dans ses études, et de rentrer à Porto Alegre, chez ses parents.

Disparition: elle était chez ses parents depuis près de 8 mois déjà. Comme elle le faisait pratiquement tous les soirs depuis qu'elle était là, elle monta sur le toit de la vieille maison pour réfléchir à sa vie. Sauf que ce soir là sera la dernière. Le portail apparut alors qu'elle composait le numéro de son (ex) petit ami, se décidant enfin à lui donner des nouvelles après tout ce temps. Lira tomba sur le répondeur mais ne réussit même pas à articuler un mot après le bip. L'énorme trou béant en face d'elle la laissait sur le cu. Le choc passé, son premier réflexe fut de fuir mais elle avait oublié qu'elle se trouvait sur un toit. Elle glissa et plongea dans les méandres de l'inconnu tête la première.

Vie après retour: après son retour, Lira eut la belle surprise de revoir son frère qui vint la chercher après sa sortie de quarantaine. Il était marié et père de deux petits diablotins. Elle apprit que sa mère était morte depuis 7 ans déjà. Son père vivait dans une maison de retraite. Lira repartit au Brésil avec son frère pour visiter son père mais aussi essayer de retrouver Pedro, en vain. L'hostilité envers sa race étant encore plus grande au Brésil qu'aux USA, elle décida de repartir à Seattle, où elle pouvait au moins vivre avec des gens comme elle. Après des années passées à essayer de survivre dans le conflit sanglant que se livrait Humains et Surnaturels, elle accueillit l'ouverture du Beast Side comme une bénédiction. Elle allait pouvoir reprendre ses études d'architecte et faire bien attention cette fois à ce qu'un sexy professeur aux yeux verts ne viennent pas perturber ses projets.

Mais sur conseil de Jordan, elle opta plutôt pour des études de médecine. Grâce à son pouvoir, son aide pouvait être très précieuse dans une ville comme le Beast Side. Lira accepta avec plaisir. Pouvoir aider les gens, cliniquement parlant, avait toujours été un rêve pour elle. Si elle pouvait rendre service à sa communauté, elle n'hésiterait pas une seconde.
Alek
Nichols
Best friend

elle avait déjà annulé plusieurs fois les effets du pouvoir de celui-là. Avec le pouvoir dévastateur qu'il a, cela n'avait rien d'étonnant. C'était son ami et confident. Ils s'entendaient très bien et adoraient passer su temps ensemble. Si elle devait panser son cœur et retomber amoureuse un jour, ce serait sûrement d'Alek.



Kevin
Hayes
I'm sure that I hate you.

Ils ne se supportaient pas du tout. Ou plutôt, elle ne le supportait pas. Comment Alek pouvait être ami avec quelqu'un aussi imbu de sa personne?  Ils ne pouvaient pas se voir sans se lancer des remarques désobligeantes. Et depuis qu'Alek leur a dit qu'ils se chamaillaient comme deux contraires attirés l'un par l'autre, elle avait l'impression de le détester encore plus. Elle en était quasi persuadée...



Stacy
Young
Don't touch him !

Aussi bizarre que ça puisse paraître, Stacy était un coup de cœur de Sol au départ. Lira était dans une boîte de nuit avec des amis et a eu besoin de sortir souffler un moment. Mais à peine mirent-ils le nez dehors que voilà Sol qui se dirigeait vers une inconnue assise un peu plus loin. Elle semblait pleurer et ne vit pas tout de suite la panthère à côté d'elle. Quand elle s'en aperçut, elle se mit à hurler. Lira eut du mal à la calmer et à lui dire que Sol était un dæmon tout ce qu'il y a de plus inoffensif. Elle somma ensuite Sol de partir mais le panthère ne bougea pas d'un iota, regardant Stacy comme s'il recherchait quelque chose. Et voilà que... oh misère ! La malheureuse commença à caresser la tête du panthère ! Lira fut prise d'une violente douleur au crâne qui la mit instantanément à 4 pattes. "Non! Pelo amor de Deus, ne le touchez pas!" "Putain, Sol, qu'est-ce qui t'a pris de t'enticher d'une Humaine aussi idiote?!"

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Un grand luttєur nous quittє
» Huo, tu brilleras si fort que le soleil en pâlira.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum en construction :: σ Pvénarios :: σ Postes Vacants-
Sauter vers: